TUGRUG

Quatrième plus grand parc naturel protégé au monde, la réserve de Gobi est considérée comme un écosystème très important, où l’on compte de nombreuses espèces protégées. Néanmoins, il s’agit d’un climat désertique sec et chaud, où la pluie est rare. La population de 63,500 habitants, essentiellement des nomades, dispose de 18 unités administratives appelées « districts ». Eloignée de 1,300km au Sud-Ouest de la capitale Oulan Bator, les infrastructures y sont peu développées.

La ville de Tugrug, située à 150 km au Sud Ouest de Altai, compte environ 2045 habitants.
Le conseil municipal s’est fixé pour les années à venir des objectifs ambitieux (agrandissement d’un centre hospitalier polyvalent et construction d’un centre culturel), à commencer par une alimentation en eau potable de la ville, un réseau électrique fonctionnel et un assainissement décent.

Eau :
L’alimentation en eau est inexistante. Jusqu’en 1992, un puits de forage existait à 13km de la ville, et alimentait un kiosque de distribution d’eau. Le débit devint trop faible, et son activité cessa.
Chaque habitant venait donc collecter l’eau de la rivière, plus ou moins éloignée de la ville. Selon le résultat d’analyse, l’eau de la rivière de Tugrug n’est pas en rapport avec les standards d’eau de consommation : la dureté de l’eau est à très haut niveau

Projet :
Le projet mené par AREED, en coordination avec les pouvoirs locaux et les acteurs sur le terrain, a permis de réaliser un nouveau forage, et de construire trois kiosques de distribution d’eau : un pour l’école secondaire, le second pour l’hôpital, et le dernier kiosque à été affecté aux besoins des habitants ; leur approvisionnement est assuré par camion citerne.

Après l’achèvement des travaux, le personnel municipal a été formé, en collaboration avec la société USAG, aux techniques de gestion des kiosques et du forage, et à la maintenance des équipements. La sensibilisation a été faite aussi auprès du public usager.