PUNARJANI – le film


Depuis son indépendance en 1947, l’Inde n’a pas toujours su trouver son chemin. Pendant des années, ce colosse hybride issu de la colonisation britannique et de l’industrialisation communiste est devenu l’un des premiers destructeurs de l’environnement, déracinant des forêts indigènes pour les remplacer par des bois arables… L’agriculture est devenue un tombeau pour pesticides et a largement participé à l’épuisement des nappes phréatiques créant ainsi une fausse aridité au pays des grandes moussons. Et puis il y a eu le Tsunami de 2004…

Dans le Kerala – étroite bande de terre longeant la côte sud-ouest de l’Inde – les nombreux canaux qui font la renommée de la province furent totalement dévastés, comme si la Nature avait décidé de reprendre ses droits en faisant table rase du paysage. Les politiques locales, tout comme les infrastructures, ont dû être repensées afin de s’harmoniser avec les contraintes et les atouts du territoire. Pendant plus de 10 ans, le projet « PUNARJANI » dirigé par des ONG locales et internationales, en collaboration avec les habitants – et particulièrement les femmes -, a permis la renaissance d’une partie de la région grâce à une gestion plus respectueuse de son environnement : un ajustement des traditions, une sobriété du mode de vie, un fonctionnement communautaire décentralisé, un effort pour limiter la pollution et les déchets… Bref, renouer de vrais liens avec la Nature, non pas pour un retour au passé, mais pour construire un nouvel avenir, une nouvelle symbiose après les catastrophes, et reprendre conscience de ce sur quoi tout pousse.

On dit souvent que l’Homme ne tire de leçons que de la catastrophe, l’adage se vérifie chaque jour.

PUNARJANI («renaissance» en sanskrit) est un film documentaire sur le renouveau d’une région après l’état de catastrophe naturelle mais aussi et surtout un film s’intéressant à l’empreinte et à l’engagement des femmes dans cet espace.