Parc national Thunggyai

 
Floriane Chuffart et Thomas Pénard ont été affectés à cette mission pour dix mois (début décembre 2016). Thomas Pénard a quitté son poste au mois de janvier 2017. Ils se sont rendus sur le terrain accompagnés par Faustine Chilliet, ancien service civique AREED.
 
 Children of the Forest (COF)
 La construction du toits et des gouttières de récupération d’eau de pluie, ainsi que la construction d’un grand REEPS (plutôt que deux moyens) est en cours de finalisation. Une pompe solaire est en cours d’installation
 
Sessions de formation à COF
En concertation avec les professeurs de COF, il a été décidé que les services civiques donnent des cours aux classes allant de ‘grade 1’ à ‘grade 4’ (soit l’équivalent du CP au CM1), soit 7 classes au total. Les cours sont divisés en 2 leçons : une première théorique, où l’on parle de la pollution plastique et des effets sur l’eau et l’environnement.
 
La 2ème est une activité pratique où les experts leur montre comment recycler des sacs plastiques en les transformant en jouant (corde à sauter pour les plus grands, parachute pour les plus jeunes).
 
Un atelier compost a été proposé, et nous avons construit 4 composteurs, faits de bidons en plastique et placés près de la cuisine de l’école et celle des lieux d’habitation.
 
Baan Mai – Huay Gop
Il était initialement prévu de construction des filtres à sable individuels pour les villageois de Baan Mai. Mais les moines propriétaires du terrain ont préféré réaliser les travaux en priorités dans le village de Huay Gop ( situé à quelques kilomètres de Baan Mai) en raison d’un risque sanitaire imminent, lié à la contamination par des pesticides de l’eau distribuée.
 
Le village de Huay Gop existe depuis 32 ans, il a été crée lors de la construction du barrage Vijaralongkorn par les habitants de l’ancien village flottant Wang Kha.
 
Il y a 7 ans, a été crée un nouveau village, qui accueille des Môns. On peut donc diviser Huay Gop en 2 parties : l’ancien village, qui compte 210 familles et le nouveau village qui en compte 90.
 
Huay Gop est géré par un moine, P’Tak. Toutes les maisons sont raccordées à un réseau d’eau, provenant d’un barrage sur la rivière Thiwa Khong. Ils possèdent une pompe et un moteur, mais qui n’est utilisé que 2 mois dans l’année. Le reste du temps, le dénivelé et la pression sont suffisants pour acheminer l’eau dans les maisons par gravité. L’eau n’est cependant pas utilisée pour boire car contaminée par des produits chimiques. Le village est en effet situé au milieu de plantations d’hévéas et de nombreux pesticides sont utilisés sur ces arbres.
Pour boire, ils utilisent l’eau de pluie. Ils n’en ont malheureusement pas assez pour toute l’année, seulement pendant 8 mois. Pendant la saison sèche, ils doivent acheter de l’eau potable. Le but est donc de mettre en place un système de traitement de l’eau performant au niveau de l’élimination des pesticides.
 
Trois solutions à différentes échelles ont été proposées :
– des filtres à sable individuels dans chaque maison
– le système de traitement de l’eau d’Aqueous Solution, (avec qui nous sommes en reltion) produisant 300 l d’eau potable par jour. Ce système pourrait être installé pour une petite dizaine de maisons
– le même système à une échelle plus grande, produisant 2000 l d’eau potable par jour.
Ce système est composé de 4 réservoirs, le 1er rempli avec du gravier, le second est un filtre à sable, le 3e est rempli de charbon actif et le dernier stocke l’eau rendue potable.
 
Le coût de ce système de traitement est estimé à environ 700€.
P’Tak s’est concerté avec les représentants de la communauté et ils ont décidé qu’un seul grand système pour chaque village serait la meilleure solution. Pour l’instant, il a été décidé de construire 3 systèmes de 2000 L : un sera installé dans le nouveau village, et deux dans l’ancien, un au temple et un à l’école.
 
Volet assainissement
 
 Le village de Houb Kob où trois blocs de latrines devaient être construits nous a informé ne plus avoir besoin de ces constructions. Néanmoins, Children of the  Forest,  partenaire du projet, nous a informé qu’un problème de fosses septiques persistaient. Les études sont en cours.
Un expert, François Coulange, va se rendre sur le terrain à compter du 3 juillet et jusqu’au 26 juillet en relais de Floriane Chuffart dont le service civique se termine le 30 juin mais qui a accepté de rester jusqu’au 9 juillet en tant que volontaire. Il effectuera le suivi des travaux, et le lancement des nouveaux projets (assainissement à COF, sessions de formation à l’issue de la construction du REEPS et commande des analyses de l’eau. Floriane Chuffart accepter de se rendre en septembre sur place pour un rapport final d’exécution des travaux.