BANI-GOUNGOU

Malgré la proximité de la capitale (10km), les besoins en eau potable du village Bani-Goungou restaient la principale préoccupation de la population.

Le village comptait 3 puits cimentés dont un était hors usage et la distribution était limitée due au réservoir en tôle trop petit (5m3), qui en plus ne remplissaient plus les obligations sanitaires de l’OMS.

Les femmes et les jeunes filles étaient obligées d’aller chercher de l’eau à plusieurs heures de marche.

L’AREED est ainsi intervenue dans le cadre d’un projet financé par les acteurs lorrains : nous avons remplacé le réservoir existant par un plus grand (25m3), nous avons installé cinq bornes fontaines supplémentaires et un socle de fixation des structures métalliques du réservoir.

À la fin des travaux, un comité de gestion a été formé sur les aspects de gestion communautaire et la population sensibilisée à l’hygiène et à l’utilisation de l’eau.