AZOUBIRATT

Les problèmes d’approvisionnement en eau dans cette zone sont liés à l’insuffisance des points d’eau.

Ces problèmes sont liés d’une part aux difficultés d’accès aux nappes phréatiques et d’autre part à l’éloignement des points d’eau et des lieux de pâturage. La santé des populations s’en trouve affectée et le développement est freiné.

Les points d’approvisionnement en eau les plus proches du village d’Azoubiratt sont respectivement à 6 km et 9 km.

Le projet consistait à creuser un puits d’environ 120 m de profondeur dans le village d’Azoubiratt afin de permettre d’une part à la population locale de disposer d’une source d’eau potable pour la consommation humaine et animale (abreuvage) et d’autre part faciliter son accessibilité. Ce puits a été équipé de pompes élévatoires permettant de relever l’eau de la hauteur de 120 mètres. Cet équipement a été réalisé en fonction des spécificités locales (prise en compte du rôle des femmes, mise en place d’un comité de suivi, d’un circuit de maintenance…).

Le projet a bénéficié à une population estimée à 3000 habitants et un cheptel de plus 15.000 têtes toutes espèces confondues.

Dans le cadre de l’exécution du projet, AREED, a privilégié une approche participative impliquant les populations bénéficiaires, dans le cadre de la mise en place d’un comité de suivi de la réalisation, de la conception et du suivi du projet.

L’implication de bénéficiaires visait à responsabiliser la population et garantie que les usagers accorderont un intérêt particulier à leur point d’eau.

AREED a également participé à la création d’une caisse villageoise, destinée à d’éventuelles réparations à venir (curage du puits, entretien de la pompe, reprise de la margelle et de l’anti-bourbier, maintenance en général). Le mode de perception et le montant à verser par chaque famille  pour la consommation d’eau, étaient laissés à l’appréciation des villageois.