AMPANEFENA

Contexte :

Ampanefena se situe dans le Nord-Est de l’Ile de Madagascar, dans la région Sava, à mi-distance entre Vohémar et Sambava, un zone où sont cultivées et traitées les fameuses vanilles de Madagascar. Cette région est enclavée et on y accède par la route d’Antananarivo à la saison des pluies moyennant 6 à 14 jours de piste ( 25 à 30 jours en période de cyclone ).

Cette petite ville de 8 500 habitants était autrefois équipée d’une adduction d’eau (non potable) à partir d’une source située à 4,5 km au moyen d’une tuyauterie en PVC et d’un filtre à sable simplifié installé en 1975. Ce réseau a été complètement détruit par le passage de nombreux cyclones et n’a jamais été remis en état. L’approvisionnement en eau se fait actuellement à partir de puits privés (une trentaine dans le village) de faible profondeur (2 à 8 mètres) et tous contaminés. De ce fait les maladies liées à l’eau sont de plus en plus importantes et correspondent à une des trois causes principales de mortalité infantile.

Le plan communal du village en 2003 a mis en évidence, dans ses priorités, la réhabilitation des chemins et, immédiatement après, les problèmes d’adduction d’eau et d’assainissement. L’approvisionnement de l’eau du village se fait actuellement à partir de puits privés (une trentaine dans le village ) de faible profondeur (2 à 8 mètres seulement) et tous contaminés comme le confirment les analyses d’eau que nous avons réalisées et qui expliquent la forte mortalité provoquée par les maladies hydriques ( 10 à 30 décès par an ). Des systèmes de récupération d’excrétas ont été mis en places dans les principales grandes villes de Madagascar, mais la quasi-totalité des petites communes n’ont aucune infrastructure de ce type. Il n’existe à Ampanefena aucun système de collecte des déchets urbains et le village est parsemé de tas d’immondices insalubres propices au développement de nombreuses maladies.

L’augmentation de la population et l’absence d’assainissement ont contaminé la nappe phréatique de tout le village, et des puits où s’approvisionne la population en eau, et cette dernière est souvent obligée de payer pour une eau impropre à la consommation. La situation s’empire très sérieusement en période cyclonique et la quantité de pathogènes dans les puits pollués augmente considérablement. C’est pourquoi il est apparu urgent de réaliser un système d’assainissement sous la forme de fosses septiques avec un stockage et un traitement des boues.

Un projet en deux phases (assainissement puis eau potable) a été monté en partenariat avec l’ONG AREED.

 

Objectifs :

Le projet global est prévu sur trois ans (2008 à 2010). La phase 1 porte sur la réhabilitation du réseau existant et la mise en place de la rétrofiltration lente. Les habitants ne disposant pas de système d’assainissement individuel ou collectif, le but de l’intervention est de mettre en place un système de latrines publiques, de collecte, de transport et de valorisation des boues.

En 2010, le projet consiste, comme prévu, à poursuivre la couverture en eau avec la construction d’un réservoir permettant de stocker l’eau.

 

Description de l’action :

– Construction en béton armé d’une unité de traitement biologique rétrofiltre biologique d’une capacité de 30 m3/jour.

– Construction d’un bassin de pompage de 200 m3.

– Construction d’un local technique avec une motopompe haute pression de 6 bar.

Depuis 2010:

– Installation d’un réseau de relevage d’eau brute de 500 ml en PEHD Ø 90 et en tranchée.

– Installation d’un réseau de distribution d’eau potable de 1800 ml en PEHD Ø 90 et en tranchée enterrée vers Ampanefena.

– Construction de 20 bornes-fontaines.

– Construction d’un château d’eau de 30 m3

OXAURUS, qui est une ONG installée à Madagascar, est le partenaire local de l’AREED.
Elle est chargée de la gestion complète de la distribution de l’eau, de la maintenance du matériel et organisera la rétrocession de la totalité des équipements et infrastructures à la commune d’Ampanefena en réalisant la formation du personnel local.

 

Partenaires techniques : Sunthesis

 

Financeurs :

Agence Eau Rhin Meuse

Conseil Général de Meurthe et Moselle

Commune d’Ampanefena

Oxaurus

Areed Nancy

Communauté urbaine Grand Nancy

 

Bénéficiaires : 9.000 bénéficiaires. population locale : 9 300 hab

 

Classement :

Sous-secteur d’intervention : assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: urbain

Type d’ouvrage eau potable : bornes fontaines